Lade Inhalt...

Cannabis, légalisation, dépénalisation ou interdiction ? Quelle est la meilleure solution en France ?

Referat / Aufsatz (Schule) 2000 8 Seiten

Didaktik - Französisch - Erörterungen und Aufsätze

Leseprobe

Inhaltsverzeichnis

Paragraphe 1
Les effets de l’usage du cannabis
Qui fument du cannabis et d’où vient-il? Le cannabis est vendu où?
Il y a combien de consommateurs en France?

Paragraphe 2
Le prix de cannabis
Qu’est-ce qu’on fait avec un gramme de cannabis ?
Un consommateur de cannabis fume combien de joint par et ça côute combien ?

Paragraphe 3
La loi française
La difference entre poursuites judiciairesàLille et Paris

Paragraphe 4
Les effets du cannabis (bons, mauvais) Le cannabis est un poison
Est-ce qu’ il est possible de devenir dépendant du cannabis ? Est-ce que le cannabis peut causer le cancer ? Est-ce qu’il peut meneràl’usage de drogues dures ?

Paragraphe 5
L’opinion publique
La différence entre légalisation et dépénalisation Un exemple pour la dépénalisation
Un exemple pour la légalisation

Paragraphe 6

Cannabis, légalisation, dépénalisation ou interdiction ? Quelle est la meilleure solution en France ?

Le débat sur l'usage du cannabis divise l'opinion publique en France. Faut-il dépénaliser l'usage du cannabis, légaliser le cannabis ou ne rien modifier? Au parlement français, seulement les verts sont pour la dépénalisation. Les autres parties sont pour l'interdiction. Le cannabis est une drogue douce comme l'alcool et le tabac. Il est fumé ou mangé pour obtenir une émotion d'euphorie. Si la dose est trop forte, il peut causer des hallucinations, des crises dépressives et même de la panique. Ce produit cause la perte de certaines notions, la fatigue et des difficultés de concentration.1 80% de cannabis qu'on peut trouver en France vienent du Maroc et on le vend en grande quantité dans la région parisienne commeàla Porte de Clignancourt,àNanterre ouàTrappes2. Le cannabis est fumé par 2% (1000000) de Français et 10% (5000000) de Français ont déjà fumé du cannabis3. La plupart des usagers de Cannabis ont entre 12 et 24 ans. Ces usagers se trouvent dans toutes les couches sociales.4

Moi-même je suis alléàla Porte de Clignancourt pour trouver les informations sur la vente du Cannabis en France. Ainsi, j'ai voulu illustrer qu’il est facile de trouver du cannabis pour quelqu'un qui en cherche. J'ai parlé avec un dealer là bas qui prétend s'appeller Khaled. Il m'a dit : « 3 megra de sale shit, tu le toucheà100 anf et 25 megraà400 anf.5 »6 Maintenant nous savons le prix, mais qu'est-ce que nous pouvons faire avec un gramme de cannabis ? Je lui ai demandé et il m'a répondu : « Avec un megra tu te fais 3 jokos. Y'a des sales baltringes y fument 1 pet par mois et y'a des kissmann comme moi y mefus 10 oinjes dans la matinée.7 »8 Ça veut dire qu'un petit fumeur consomme 3 grammes (100FF) dans la période de neuf mois et un gros fumeur utilise environ 3 grammes (100FF) par jour. 25% (250000) des usagers de cannabis sont de gros fumeurs et 75% (750000) sont de petits fumeurs de cannabis.9

Dans la loi du 31 décembre 1970, il n'y a aucune distinction entre l'héroïne et le cannabis. «Le fait d’utiliser un produit quelconque classé comme stupéfiant est un délit. Tout consommateur, même occasionnel, de cannabis, d’héroïne, de cocaïne, de crack, de LSD ou d’écstasy peut être poursuivi par l’autorité judiciare.»10 Il y a donc les mêmes peines pour la consommation des drogues douces que pour celle des drogues dures. Ainsi, il n'y a pas de différences entre la consommation privée et la consommation publique, entre l'usage régulier et l'usage occasionnel. Un seul délit peut coûter un an de prison.11 C'est pourquoi je pense que la loi française doit changer. A mon avis une loi inflexible comme celle-là est démodée en Europe. Cette loi est contre la devise de la République française car elle dit «Liberté, Égalité et Fraternité»12. Mais, sur la poursuite judiciaire, il y a un manque d'égalité. CaràLille, le cannabis est pratiquement dépénalisé. Les poursuites judiciaires y sont plus libérales qu'à Paris.13 Je me demande où est l`égalité? Les deux tribunaux utilisent le même code pénal, mais les résultats sont différents. Seuelement une légalisation ou dépénalisation peuvent amilorer la situation.

Les drogues douces et dures sont interdites pour l'usage médical. Mais le cannabis n'est pas seulement une drogue d'aujourd'hui, il était déjà utilisé avant Jésus-Christ pour soigner divers maux. Il soulageait par exemple les malaises de 80% d'asthmatiques.14 A la question, pourquoi le cannabis est-il interdit, la réponse la plus utilisée par l'Etat est : «le cannabis est une drogue et une drogue est un poison. »15. C'est un poison, mais quels sont alors les dangers ? Etant une drogue douce comme l'alcool et le tabac, il est donc possible de devenir dépendant du cannabis. La fumée d'un joint peut causer le cancer comme la fumée d'une cigarette. Et presque tous les usagers des drogues dures ont commencé avec le cannabis. Seulement 3% (160000 sur 5000000)16 des personnes qui ont fumé du cannabis prennent de l'héroïne. Mais, en France la consommation des drogues douces et dures a également augmenté. Ainsi, nous pouvons déduire que les problèmes du cannabis sont liées aux problèmes de l'héroïne17.

Pourtant, la majorité de la population française reste opposé au cannabis. En effet, 58% des Français pensent qu'il est bon qu'il n'y ait pas de distinction entre le cannabis et l'héroïne, alors que 32% des Français sont pour la dépénalisation des drogues douces.18 La majorité des Français ne connaît pas la différence entre légalisation et dépénalisation. Il s'agit de deux choses complètement différentes. La dépénalisation du cannabis est l'abolition des sanctions pénales pour l'usage d'un produit illégal, la vente du cannabis n'étant pas pour autant permise.19 L'usage personnel du cannabis ainsi que de l'héroïne est dépénalisée en Espagne depuis 1983.20 Après la dépénalisation, l'usage de cannabis et d'héroïne a diminué. Il est donc de l'évidence que le problème du cannabis est liéàcelui de l'héroïne. La légalisation du cannabis, c'est d’autorisé sa distribution. Mais, il est par exemple possible de limiter cette légalisation avec des magasins autorisésàla vente, prohibition de la vente aux mineurs et (ou) fabrication contrôlée.21 Le cannabis est légalisé aux Pays-Bas depuis 1976 avec des limitations comme des magasins autorisésàla vente qui s'appellent les coffee shops, prohibition de la vente aux mineurs et la quantité maximale de vente est de 30 grammes.22 Aux Pays-Bas l'usage de cannabis n'a pas augmenté depuis 1983. Même 24 ans après la légalisation de 1976, il y a plus de toxicomanes en France qu'aux Pays Bas. Effectivement, 0.24% des Français sont toxicomanes et seulement 0.16% des Hollandais le sont.23

J`ai présenté deux exemples où (deux pays limitrophes de la France) le problème de la drogue, après un changement de loi, a baissé et où il y a moins de consommateurs de drogues qu'avant. Ainsi, la culture française étant similaire avec la culture hollandaise et espagnole, il est très probable que la situation en France évolue dans le même sens, si la France dépénalise ou légalise le cannabis. Je me demande, pourquoi l'usage des drogues baisserait si l'usage devenait légal où s’il était dépenalisé? Enfin je pense, que tant des jeunes fument le cannabis seulement parce que c'est illégal. Ils veulent être des rebelles en fumant le cannabis car il est interdit. En général, je pense que la légalisation du cannabis est la meilleure option pour la France. Je n'ai pas choisi l'interdiction car une loi comme la loi française est vraiment démodée. Je ne peux pas comprendre pourquoi l’usage de cannabis est illégal si l’usage de tabac et l’alcool est légal. C'est pourquoi, les usagers de cannabis pensent : «Ce n'est pas parce qu'une drogue est dangereuse qu'elle est illégale, c'est parc qu'elle illégale qu'elle est dangereuse. »24 Franchement, la chose la plus dangereuse de cannabis est un contrôle de police, car les effects physiques ne sont pas plus dures que eux du tabac ou de l’alcool. Je n’approuve pas la dépénalisation car les criminels profitent toujours de la vente de la drogue. Je sais bien, qu'il n'y a pas une solution pour le problème des drogues, mais la légalisation et dépénalisation sont deux bonnes options pour alléger ce problème.

Bibliographie :

Internet :

-Ce qu’il faut savoiràpropos du cannabis,

-Le cannabis en France, www.frw.uwa.nl/cedro/library/confrfrn.htlm

http://fra.drugtext.nl/circ/choses.htlm

-Le Palmarès de l’horreur, www.service.worldnet.fr/myriam/drogues/leg_ch.htlm

-Légalisation, décrimininalisation ou interdiction : Quel avenir pour le cannabis ?

www.ex.ac.uk

-Que se passe-t-il dans les autres ? pays ?

www.webdo.ch/hebdo_1998/hebdo_06/cannabis_pays_06.htlm

Imprimés:

-Argumentaire antidrogue (1994) édition de la Police nationale.

-Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995.

Journaux :

Le Figaro du 25 février 2000,

Dossier p.1 et 3.

Interviews personnels:

-Interview avec le dealer Khaledàla Porte de Clingnancourt, le 20 janvier 2000.

[...]


1 Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995, p.1.

2 Interview avec le dealer Khaledàla Porte de Clignancourt, le 20 janvier 2000.

3 Grande écoute, juin 1992.

4 Le cannabis en France, internet, chap.2, p.2.

5 NDLR : 3 grammes de cannabis coûtent 100FF et 25 grammes coûtent 400FF.

6 Interview avec le dealer Khaledàla Porte de Clignancourt, le 20 janvier 2000

7 NDLR : Avec un gramme on peut faire 3 joints. Il y a des petits jeunes qui ne fument qu'un joint par mois et il y a des gros fumeurs qui fument 10 joints par jour.

8 Interview avec le dealer Khaledàla Porte de Clingnancourt, le 20 janvier 2000.

9 Société français d’enquêtes pour sondage (SOFRES), le 26 mai 1992.

10 Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995, p.36

11 Le cannabis en France, internet chap. 3, p. 2.

12 Inscription sur tous les hôtels de ville en France.

13 Le cannabis en France, internet chap. 4 ; p. 4.

14 Ce qu’il faut savoiràpropos du cannabis ?, internet, p.3.

15 Argumentaire antidrogue (1994) édition de la Police nationale, p.1.

16 Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995, p. 11.

17 Le Figero du 25 février 2000, dossier p.1,3.

18 Légalisation, decriminalisation ou interdiction : Quel avenir pour le cannabis ?, internet, page 1.

19 Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995, p. 42

20 Que se passe-t-il dans les autres pays, internet, page 1.

21 Francis Curtent, La drogue, Toulouse 1995, p. 42

22 Que se passe-t-il dans les autres pays, internet, page 1.

23 Légalisation, decriminalisation ou interdiction : Quel avenir pour le cannabis ?, internet, page 2.

24 Le Palmarès de l’horreur, internet, page 1.

Details

Seiten
8
Jahr
2000
Dateigröße
401 KB
Sprache
Deutsch
Katalognummer
v106247
Note
85/90
Schlagworte
Cannabis en France

Autor

Teilen

Zurück

Titel: Cannabis, légalisation, dépénalisation ou interdiction ? Quelle est la meilleure solution en France ?